Historique du Centre Frédéric Joliot

Le Centre Frédéric Joliot tient son nom d’un célèbre physicien, prix Nobel en 1935 avec son épouse Irène Curie, fille de Pierre et Marie Curie, pour la découverte de la radioactivité artificielle.

Le Centre Frédéric Joliot a été créé en 1960 à l’instigation du Docteur Pierre DAMAMME. Il ne comprend alors qu’une bombe au Cobalt.

C’est en 1978 que le Centre prend une autre dimension avec l’arrivée d’un cancérologue à temps plein. Le nombre de traitements à effectuer devient plus important, la chimiothérapie prend son essor, l’équipe s’étoffe, le matériel est modernisé, mais les locaux deviennent trop exigus et ne permettent plus la qualité souhaitable de l’accueil des malades.

En 1987, le projet du nouveau Centre est lancé en trois ans avec la participation de la Clinique Saint Hilaire. Le ministère de la santé donne son accord pour l’installation d’un accélérateur linéaire de particules, plus performant que les anciens télécobalts.

Le Centre, équipé alors d’un ALCYON II (Cobalt), installe un NEPTUNE 10 (accélérateur) en avril 1990, qui sera par la suite remplacé par un SATURNE.

En 2001, compte-tenu de l’activité très importante du Centre, un troisième appareil de radiothérapie est autorisé. De nouveaux locaux sont nécessaires et réalisés en 2002 (extension sud, le long du Robec).

Le Centre Frédéric Joliot est maintenant équipé, pour la radiothérapie, de 3 accélérateurs de particules :

– 2 appareils permettant la radiothérapie conformationnelle 3D : le CLINAC 2100  installé en 2002 (qui sera remplacé par un Truebeam en 2016) et le CLINAC 600 installé en 2006.

– installé fin 2012, un nouveau Clinac 2100 avec imagerie embarquée qui permet d’effectuer des traitements IMRT et Rapidarc.

Le service comprend d’autre part un simulateur AXSIM II et une unité de dosimétrie informatisée avec 4 physiciens et 3 dosimétristes.

Il s’est également équipé en 2009 d’un système de radiothérapie stéréotaxique cérébrale (Brainlab) qui permet de traiter avec précision et en 1 à 3 séances des petites tumeurs de quelques millimètres, sans dégâts pour le tissu cérébral avoisinant. Nous avons été pionniers dans ce domaine. En effet, nous étions le seul centre Privé ou Public de toute la Normandie à avoir ce matériel et le 2ème centre privé français à s’équiper.

Pour la chimiothérapie et les problèmes médicaux, il existe dans la Clinique St Hilaire 25 postes de chimiothérapie ambulatoire et 20 lits d’hospitalisation, dont 5 lits de soins palliatifs sous la responsabilité de 2 médecins dédiés

Les manipulateurs

A chacune de vos séances de traitement, vous serez accueillis par les manipulateurs, qui vous mettront en place et assureront votre irradiation.

L’équipe est composée d’une cadre, Stéphanie Mollet, de 12 manipulatrices et de 4 manipulateurs, tous diplômés et capables de travailler sur les différents postes de traitement.

Ils sont également en charge de la planification de vos séances de traitement. Afin de faciliter la gestion des plannings des machines de traitement, qui sont très chargés, nous vous demandons de nous prévenir le plus tôt possible, et dans la mesure du possible 15 jours à l’avance, pour tout aménagement de vos rendez-vous.

Petit secret !

Vous pourrez être surpris par le dialecte particulier utilisé par les manipulateurs lorsqu’ils vous mettrent en place sous la machine de traitement.

Vous entendrez par exemple « 1 à droite », « 2.2 tête », « HT 8.3 », « rentrer le portal », « sortir l’OBI ».

Tous ces termes se rapportent à la machine ou à votre positionnement.

Le parcours de soin

Le traitement par radiothérapie fait partie d’un plan de prise en charge global qui est proposé au patient et expliqué par le médecin radio-oncologue.

Une préparation spécifique comportant plusieurs étapes et utilisant un matériel particulier est nécessaire, elle est appelée « planification ». Elle a pour but de définir un traitement personnalisé permettant de donner le maximum de dose d’irradiation de manière homogène sur la tumeur, tout en limitant les irradiations sur les tissus sains.

Les différentes étapes sont :

S’en suivent les séances de traitement.

La Radiothérapie

Présentation du service

Le service se situe au rez-de-jardin de la clinique Saint-Hilaire. C’est un service ambulatoire. Ainsi, vous viendrez à l’heure de votre rendez-vous pour recevoir votre traitement, puis vous retournerez à votre domicile dès la fin de la séance de rayons.

Le service est composé de trois accélérateurs (appareils pour les traitements) et d’un simulateur (appareil pour les mises en place).

Les salles de traitement ont chacune un nom :

La répartition des traitements dans les différentes salles  se fait selon la localisation.

Avant votre traitement, vous pourrez rencontrer un manipulateur ou une manipulatrice pour un entretien, appelé consultation d’annonce. Cette dernière a pour but de vous expliquer le cheminement de votre traitement de radiothérapie, du scanner de positionnement à la première séance, en passant par la simulation (voir rubrique consultation d’annonce)

Généralités sur la radiothérapie

La radiothérapie est une technique qui utilise des rayons X (traitement en profondeur) ou des électrons (traitement superficiel) dans le but de détruire les cellules cancéreuses.

L’appareil de traitement est un accélérateur linéaire de particules.

Le traitement de radiothérapie est dit locorégional (on ne traite que l’organe où se trouve la tumeur) contrairement à la chimiothérapie qui est un traitement dit général (l’injection de produit par voie veineuse se propage dans tout le corps), d’où des effets secondaires souvent généralisés.

Les éventuels effets secondaires de la radiothérapie ne se produiront qu’à l’endroit où les rayons sont effectués.

La radiothérapie peut être associée à la chirurgie et/ou à la chimiothérapie.

Les résultats des examens passés (mammographie, scanner, IRM, petscan, prélèvement sanguin…) permettent de déterminer la technique à utiliser. Ceci est une décision médicale.

Ses indications sont liées au type de la tumeur, à sa localisation, à son stade et à l’état général du patient.

Le traitement de radiothérapie

Les séances de rayons sont la plupart du temps quotidiennes et ne durent qu’une dizaine de minutes. Le temps d’une séance comprend  la mise en place sous l’appareil, le centrage et le traitement.

Les traitements de radiothérapie peuvent durer jusqu’à 8 semaines, selon les localisations.

Ils sont, en général, composés de 2 parties :

  • la 1ère partie, on traite l’organe dans sa globalité.
  • la 2ème partie, on traite l’endroit où se trouvait la lésion.

Des consultations de surveillance sont prévues pendant le traitement tous les 15 jours ou de façon hebdomadaire si nécessaire.

Le médecin fait le bilan avec le patient sur son traitement (présence d’effets secondaires ou pas). Il peut prescrire des compléments alimentaires si besoin, des pommades pour diminuer les effets secondaires ou des médicaments.

Les effets secondaires dépendent de la localisation de la lésion à traiter.

Les manipulateurs et manipulatrices du Centre Frédéric Joliot sont à votre écoute pendant votre traitement. Ils sont là pour vous expliquer, vous rassurer et répondre à vos questions.

La consultation d’annonce

Avant votre traitement, vous rencontrerez un manipulateur ou une manipulatrice pour un entretien, appelé consultation d’annonce. Cette dernière a pour but de vous expliquer le cheminement de votre traitement de radiothérapie.

A l’aide d’un diaporama, le manipulateur ou la manipulatrice vous explique les différentes étapes de votre traitement.

  • la consultation médicale, à l’issue de laquelle le radiothérapeute vous donne les rendez-vous du scanner et de la simulation.
  • le scanner de mise en place, permettant les calculs de doses, les calculs de profondeurs, de déterminer la balistique d’irradiation, le positionnement du patient, etc…
  • La 1ère séance dite « à blanc » sous l’appareil de traitement, on vérifie une nouvelle fois le positionnement, en effectuant uniquement des images de contrôle.
  • les séances de traitement, pendant lesquelles la dose quotidienne prévue est délivrée.

Le début de traitement s’effectuera une fois que le médecin aura validé ces premières images de positionnement, devenant ainsi les images de référence de votre traitement.

Docteur Harizo RANDRIANARIVELO

hr

Spécialité : Oncologie
Cursus : Ancien Assistant de l’Institut Gustave Roussy (Villejuif)

Honoraires :
CS=28€
C2=46€
Carte SESAM VITALE acceptée : OUI

phr

Lieux de pratique :
CENTRE FREDERIC JOLIOT

Informations complémentaires

  • Mardi, 9h00 – 11h00, CENTRE FREDERIC JOLIOT : Simulations-Technique 1 fois/2
  • Mardi, 19h00 – 20h00 : Clinique de l’Europe
  • Mercredi, 19h00 – 22h00 : InterCliniques
  • Jeudi, 19h00 – 20h00 : InterCliniques

Docteur Abderraouf RADJI

ar

Spécialité : Oncologie
Cursus : Ancien Attaché de l’Institut Curie (Paris)

Honoraires :
CS=28€
C2=46€
Carte SESAM VITALE acceptée : OUI

par

Lieux de pratique
CENTRE FREDERIC JOLIOT

Informations complémentaires

  • Lundi, 9h00 – 11h00, CENTRE FREDERIC JOLIOT : CS au CH Dieppe 1 fois/2
  • Lundi, 11h00 – 13h30, CENTRE FREDERIC JOLIOT : Staff Pneumo CH Dieppe 1 fois/2
  • Vendredi, 12h00 – 13h30, CENTRE FREDERIC JOLIOT : Staff Pneumo Cèdre 1 fois/4
  • Vendredi, 14h00 – 16h00, CENTRE FREDERIC JOLIOT : Staff Neuro CHU 1 fois/2

Docteur Philippe GOMEZ

pg

Spécialité : Oncologie
Cursus : Ancien Attaché Consultant des Hôpitaux de Paris (H.Mondor, Necker, Salpêtrière)

Honoraires :
CS=28€
C2=46€
Carte SESAM VITALE acceptée : OUI

ppg

Lieux de pratique :
CENTRE FREDERIC JOLIOT

Informations complémentaires

  • Lundi, 9h00 – 13h30, CENTRE FREDERIC JOLIOT : Gestion 1 fois/2
  • Mercredi, 14h00 – 19h00, CENTRE FREDERIC JOLIOT : Dieppe ou Rouen 1 fois/2
  • Mercredi, 19h00 – 20h00, CENTRE FREDERIC JOLIOT : Dieppe 1 fois/2
  • Vendredi, 9h00 – 13h30, CENTRE FREDERIC JOLIOT : Suivi RT en cours 1 fois/2